C'est les soldes chez F'Latté ! Profites de nos offres irrésistibles
Journal /

Octobre rose : Allaitement et cancer du sein

Octobre rose : Allaitement et cancer du sein
Allaitement

Chaque année, le mois d’octobre se teinte de rose pour sensibiliser à la lutte contre le cancer du sein. Octobre Rose est une période importante pour nous toutes, un moment pour s’informer, se soutenir et se rappeler que nous ne sommes pas seules face à cette maladie. J’ai voulu partager avec toi des informations essentielles sur le lien entre l’allaitement et le cancer du sein.

Chaque année, le mois d’octobre se teinte de rose pour sensibiliser à la lutte contre le cancer du sein. Octobre Rose est une période importante pour nous toutes, un moment pour s’informer, se soutenir et se rappeler que nous ne sommes pas seules face à cette maladie. J’ai voulu partager avec toi des informations essentielles sur le lien entre l’allaitement et le cancer du sein.

Comprendre le cancer du sein

Les seins jouent un rôle crucial dans la féminité et influencent beaucoup l’image que nous avons de notre corps. Biologiquement, leur fonction principale est de produire du lait pour nourrir nos bébés. Le sein, ou glande mammaire, est constitué de quinze à vingt lobes, séparés par du tissu graisseux, qui donnent au sein sa forme caractéristique. Chaque lobe est composé de lobules capables de sécréter du lait en période d’allaitement. Ce lait est transporté par les canaux galactophores jusqu’au mamelon, situé au centre de l’aréole, une zone pigmentée. La glande mammaire se développe et fonctionne sous l’influence des hormones sexuelles, principalement les œstrogènes et la progestérone, dont la production varie tout au long de notre vie.

Octobre rose : Allaitement et cancer du sein

Le cancer du sein est une tumeur maligne, c’est-à-dire un amas de cellules cancéreuses, qui se développe dans le sein. Il existe différents types de cancer du sein selon les cellules d’origine. Les plus fréquents, représentant 95% des cas, sont des adénocarcinomes. Ces cancers se développent à partir des cellules d’une glande, comme le sein, ou de son revêtement. On distingue les cancers in situ, qui sont localisés, des cancers infiltrants, qui ont envahi les tissus voisins de la tumeur. Bien que rares, il existe d’autres types de cancer du sein. C’est le cancer le plus courant chez la femme, représentant plus d’un tiers de tous les nouveaux cas de cancer féminins.

Comprendre les facteurs de risque du cancer du sein est essentiel. Bien que ce cancer soit multifactoriel, certains éléments augmentent les risques :

Âge : Près de 80% des cancers du sein se développent après 50 ans.

– Antécédents personnels et familiaux : Un historique de cancer du sein, de l’ovaire ou de l’endomètre dans la famille augmente le risque.

– Prédispositions génétiques : Des mutations génétiques comme BRCA1 et BRCA2 sont connues pour accroître le risque de cancer du sein.

– Mode de vie : La consommation d’alcool et de tabac, le surpoids et le manque d’activité physique sont des facteurs de risque.

– Traitements hormonaux : Certains traitements hormonaux de la ménopause peuvent aussi augmenter le risque

Il est important de noter qu’une personne possédant un ou plusieurs facteurs de risque peut ne jamais développer de cancer. Inversement, il est possible qu’une personne sans aucun de ces facteurs soit atteinte par cette maladie. L’âge est un facteur de risque majeur, tout comme le sexe : plus de 99% des cancers du sein touchent les femmes. Comprendre ces risques et les discussions régulières avec un professionnel de santé sont primordiaux pour la prévention et le dépistage précoce.

N’oublie pas que la sensibilisation et l’information sont nos meilleures armes dans la lutte contre le cancer du sein, particulièrement durant Octobre Rose, une période dédiée à la sensibilisation et au soutien des femmes touchées par cette maladie.

Allaitement et cancer du sein : ce que disent les études

En tant que maman, il est naturel de se poser des questions et d’avoir des inquiétudes, surtout lorsque des doutes surgissent quant à l’impact de notre santé sur nos enfants. Une préoccupation fréquente chez les femmes qui allaitent est de savoir si elles pourraient transmettre quelque chose de nuisible à leur bébé via le lait maternel, notamment en cas de cancer du sein. Ces préoccupations sont amplifiées par des informations parfois contradictoires et confuses. Pourtant, il est essentiel de comprendre que, malgré ces inquiétudes, allaiter tout en ayant un cancer du sein ne présente aucun risque pour le nourrisson.

Octobre rose : Allaitement et cancer du sein

Les études montrent que l’allaitement avec un cancer du sein ne met pas en danger la santé du bébé. Le cancer ne se transmet pas par le lait maternel car il n’est pas une maladie infectieuse. Par conséquent, même si des cellules cancéreuses peuvent être présentes dans le lait, elles ne peuvent pas infecter ou causer le cancer chez le bébé. Les préoccupations concernant l’allaitement pendant un cancer du sein se concentrent plutôt sur la santé de la maman. En effet, l’allaitement stimule les glandes et tissus mammaires, y compris les cellules cancéreuses, ce qui pourrait potentiellement accélérer la progression du cancer. C’est pourquoi, lors du diagnostic, il est souvent conseillé de suspendre l’allaitement.

La possibilité de développer un cancer du sein pendant la grossesse ou l’allaitement reste rare, avec environ un cas sur 3000 selon l’American Cancer Society. Cependant, cette probabilité augmente légèrement parce que les femmes repoussent de plus en plus la maternité au-delà de 30 ans, un âge où le risque de cancer du sein est statistiquement plus élevé.

Quand il s’agit de traiter un cancer du sein, la priorité est donnée à la santé de la maman. L’allaitement peut être interrompu pour permettre des traitements chirurgicaux ou oncologiques. Les techniques chirurgicales conservatrices, comme la quadrantectomie, permettent parfois de conserver la capacité d’allaiter après le traitement, tant que les canaux galactophores ne sont pas obstrués et que la fonction de sécrétion est préservée. Dans certains cas, l’allaitement peut continuer via le sein non affecté.

La chimiothérapie, par contre, complique davantage la situation. De nombreux médicaments antinéoplasiques sont dangereux pour le bébé, rendant nécessaire l’arrêt immédiat de l’allaitement. La radiothérapie peut aussi poser problème, car le sein irradié peut avoir du mal à produire du lait. Après les traitements, un intervalle de précaution de 5 ans est généralement recommandé avant de retomber enceinte et de recommencer à allaiter.

Il est également important de noter que les femmes qui allaitent pendant leur jeunesse ont un risque réduit de développer un cancer du sein plus tard. Pour chaque année d’allaitement cumulée, le risque diminue de 4%. L’allaitement semble créer un équilibre hormonal bénéfique qui protège contre le développement du cancer.

En conclusion, bien que l’allaitement pendant un diagnostic de cancer du sein soit une situation complexe qui nécessite des conseils médicaux précis, il est rassurant de savoir que le lait maternel ne présente aucun danger pour le bébé. Mais lorsque la maman suis un traitement il est vivement conseiller de suspendre l’allaitement. En même temps, l’allaitement peut contribuer à réduire le risque de cancer du sein à long terme pour les mamans. L’essentiel est de rester informée, de consulter régulièrement son médecin et de faire des choix éclairés pour sa santé et celle de son bébé.

Ressources et soutien

Il est recommandé, dès l’âge de 25 ans, de réaliser une consultation de suivi gynécologique régulière avec un médecin, un gynécologue ou une sage-femme pour un examen des seins. Une autosurveillance régulière est également conseillée. Toutefois, ces gestes ne doivent pas remplacer la mammographie lorsque celle-ci est nécessaire, selon l’âge et le niveau de risque de chaque femme.

En cas de symptômes, il ne faut pas attendre, mais consulter immédiatement un professionnel de santé. Parler de ces symptômes et du dépistage est crucial pour agir à temps. Détecté tôt, le cancer du sein est guéri dans 90 % des cas. Il est donc impératif de libérer la parole, de parler du dépistage et de soutenir activement la lutte contre le cancer du sein.

Ensemble, en nous informant et en soutenant les initiatives de dépistage, nous pouvons faire une différence significative dans la lutte contre le cancer du sein. Prenons soin de nous et de nos proches en encourageant ces actions préventives.

Nous ne sommes pas seules dans cette lutte. Des organisations comme la Ligue contre le Cancer sont là pour nous soutenir, nous offrir des ressources et nous guider. Ensemble, en tant que communauté, nous pouvons créer un environnement où chaque femme se sent soutenue et informée.

Octobre rose : Allaitement et cancer du sein

N’oublions jamais de prendre soin de nous, de nos corps et de nos esprits. Être maman est un rôle merveilleux, mais notre santé est tout aussi précieuse. En cette période d’Octobre Rose, engageons-nous à parler, à nous informer et à nous soutenir les unes les autres.

Prenons ce temps pour nous, pour nos familles et pour l’avenir. Ensemble, nous sommes plus fortes, et chaque petit geste compte.

 

Tendrement, Delphine

Cet article t’a plu ? Epingle le sur Pinterest !

Octobre rose : Allaitement et cancer du sein
Octobre rose : Allaitement et cancer du sein
Octobre rose : Allaitement et cancer du sein

Crédits photos : @rom1photographer

N’hésite pas à le partager à toutes les femmes autour de toi ! Que l’on soit sœurs, amies ou collègues, partageons ensemble nos expériences, autant que nos conseils ! 😉

Et si tu veux plus de conseils pour réussir ton allaitement, rejoins la communauté de mamans stylées qui allaitent sur nos réseaux :

Rejoins-nous !

Partagez cet article

Derniers articles

Télécharge ton ebook sur les 10 questions que l'on se pose quand on allaite:

Découvre notre nouvelle collection et révolutionne ta maternité

Nouveauté
Maïa

Le prix initial était : 109,90 €.Le prix actuel est : 79,90 €.

Nouveauté
Fauve

Le prix initial était : 109,90 €.Le prix actuel est : 79,90 €.

Nouveauté
Aya

Le prix initial était : 109,90 €.Le prix actuel est : 79,90 €.

Coup de coeur
Bella

Le prix initial était : 109,90 €.Le prix actuel est : 79,90 €.

Invitez vos amis et gagnez des codes promotionnels !

X
Inscrivez-vous pour commencer à partager votre lien
S'inscrire
background banner image
loading gif

Code promo disponible

X

Guide des tailles

Voici notre guide des tailles (si tu as chez toi un mètre de couturière) 😉

Tour de dessous de poitrine Tour de poitrine
Taille 1
68-75
84-94
Taille 2
75-80
94-102
Taille 3
80-85
102-108
Taille 4
85-92
108-115
Taille 5
92-99
115-122
Pour ce qui est du tour de dessous de poitrine, si tu as environ 2cm de plus pas de soucis ➡️ les rallonges dos (pour soutiens-gorge uniquement) sont faites pour ça.

📏 Par exemple 82 de tour de dos et 96 de tour de poitrine : tu peux prendre une taille 2 et une rallonge dos !

❗️A partir de 6 mois de grossesse, prend une taille au-dessus de tes mesures pour ta montée de lait si tu es à la fin d’une taille. 

 

Pour t’aider voilà le guide équivalent en tailles standardisées :

Taille 1 Taille 2 Taille 3 Taille 4 Taille 5
Bonnet A
90A
Bonnet B
85-90B
95B
100B
115B
Bonnet C
85-90C
90-95C
100C
105C
110-115C
Bonnet D
85D
90-95D
95-100D
105D
110-115D
Bonnet E
90E
95-100E
100-105E
110E
Bonnet F
90F
95F
100F
Panier
Chargement du panier en cours...

4,90 

4,50 

Disponibilité : En stock

Le prix initial était : 109,90 €.Le prix actuel est : 79,90 €.

Le prix initial était : 109,90 €.Le prix actuel est : 79,90 €.

Le prix initial était : 109,90 €.Le prix actuel est : 79,90 €.

Offre spéciale 1ère commande

-10%

Ne rate pas cette occasion de t’offrir le soutiens-gorge d’allaitement qui va révolutionner ton allaitement, célébrer ta maternité et révéler ta féminité !

Inscris-toi pour recevoir ton code 👇

L’enregistrement vous permet de bénéficier d’un code de remise de 10% sur votre première commande et de recevoir nos conseils réguliers sur l’allaitement ainsi que nos offres de produits. Le service est fourni par la société F’latté. Vous pouvez vous désinscrire de nos communications à tout moment. En savoir plus sur notre politique de confidentialité et le traitement de vos données personnelles.